Passer’Elles : le réseau de femmes de Sopra Steria engagé

Paris, le 22 mars 2018

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, Passer’Elles – le réseau de femmes de Sopra Steria – a mené des actions de sensibilisation pour encourager plus de jeunes femmes à rejoindre le secteur du numérique. Tout au long de l’année, plus de 400 femmes sont mobilisées à travers les réseaux en France, en Inde, en Norvège et au Royaume-Uni pour faire bouger les lignes.

Briser les stéréotypes et susciter des vocations pour répondre à des enjeux tant sociétaux que business

Selon l’étude Gender Scan (2017), la proportion de jeunes filles qui s’orientent vers les formations « high tech » connait une diminution inquiétante depuis 2010. Ainsi, la féminisation des Premières Technologiques dans le secondaire perd 7 % entre 2010 et 2015, tandis que la filière STS Informatique et Traitement des données enregistre un repli de 3 % sur la même période. Par ailleurs, les femmes restent toujours aussi faiblement représentées dans le secteur du numérique avec seulement 27 % des effectifs*, contre 48 % dans le reste de l’économie. * données Syntec Numérique 2016

« La France et l’Union Européenne sont en pénurie de technicien(ne)s et d'ingénieur(e)s  alors même que selon une étude récente une présence accrue des femmes dans le numérique pourrait augmenter de 9 milliards le PNB de l'Union européenne chaque année ! », commente Consuelo Bénicourt, directrice RSE de Sopra Steria et sponsor du programme Passer’Elles. « Pour y remédier, il faut avant tout travailler sur la représentation de nos métiers et montrer aux jeunes filles qu’elles ont un réel intérêt à construire une carrière professionnelle dans le secteur du numérique. Il est urgent d’agir afin de ne pas laisser les femmes s’exclure elles-mêmes de la révolution numérique engagée qui bouleverse profondément notre société », poursuit-elle.

Sopra Steria, leader du numérique engagé pour la mixité

En France, Sopra Steria est l’un des premiers recruteurs de jeunes diplômés dans le domaine du numérique et compte 27 % de femmes. Des chiffres encourageants mais qui doivent encore progresser. Le Groupe confirme et poursuit son engagement dans ce domaine en favorisant les initiatives en matière d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, et agit sur trois axes : favoriser la mixité des parcours scientifiques, attirer plus de femmes issues des écoles d’ingénieurs, être attentif à la non-discrimination dans l’évolution professionnelle.

Le réseau Passer’Elles : des actions concrètes pour faire tomber les idées reçues

Créé en 2015, le réseau Passer’Elles de Sopra Steria rassemble plus de 100 ambassadrices qui interviennent sur l’ensemble du territoire national pour partager leur passion pour les métiers du numérique, susciter des vocations chez les étudiantes, promouvoir la mixité et tisser des liens avec les acteurs locaux.  
« A travers le réseau Passer’Elles, les ambassadrices vont à la rencontre de jeunes femmes afin de promouvoir les parcours scientifiques et les métiers du numérique. Ces actions sont essentielles pour déconstruire les stéréotypes, selon lesquels les jeunes femmes n’auraient pas leur places dans nos métiers, il y a des places à prendre et de belles opportunités de carrière », explique Consuelo Bénicourt.

Plusieurs actions sont menées tout au long de l’année :

  • Déploiement d’un plan national de formation, destiné aux managers et ambassadrices du programme Passer‘Elles visant à assurer la mixité professionnelle et à accompagner une politique salariale pour l’égalité
  • Inscription de femmes Sopra Steria au programme WIDE (Women In Digital Economy), une initiative ayant pour objectif de renforcer la place des femmes dans le secteur du numérique et de la transformation digitale,
  • Financement et marrainage d’étudiantes dans le cadre des Bourses Sébastienne Guyot et du partenariat avec la « Maison des Talents ». Au-delà d’un financement, l’objectif est d’accompagner les étudiantes pour les encourager, les soutenir, les conseiller et surtout les valoriser.

Témoignages d’ambassadrices Passer’Elles dans des lycées, à raison d’une centaine de rencontres par an, en agissant sur les stéréotypes qui limitent les choix d’orientation.

A l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, des collaboratrices Sopra Steria ont mené des actions de sensibilisation partout en France, avec des femmes influentes du numérique :

  • Toulouse. Valoriser les parcours de femmes dans l’entreprise. Le 8 mars dernier, la Ville de Colomiers a récompensé des entreprises columérines œuvrant en faveur de l’égalité femmes-hommes et décerné le Prix de l’engagement d’excellence à Sopra Steria. Le Jury a été particulièrement sensible aux actions menées dans les établissements scolaires, notamment dans les quartiers prioritaires.
  • Montpellier. Contribuer concrètement à attirer des femmes dans le numérique. Des femmes influentes du bassin montpelliérain se sont réunies le temps d’un après-midi. Leurs objectifs ? Déterminer un plan d’actions concret et pratique afin d’attirer plus de femmes du bassin montpelliérain dans les secteurs de l’informatique et du digital, et inscrire ces rencontres dans la durée, en déclinant toute l’année les actions décidées à cette occasion.
  • Grenoble. Agir sur tous les maillons de la chaine. A l'occasion de la journée du 8 mars, deux ambassadrices Passer'Elles ont pris l’initiative d’organiser une conférence au lycée Vaucanson (intégrant des classes préparatoires scientifiques) afin de faire découvrir le parcours de 6 femmes talentueuses du monde des sciences et techniques à une centaine de lycéen(nes) et étudiant(es) : Lucie Perraudin (responsable Support Opérationel chez Veolia), Yolande Azzout (responsable Expérience Consommateurs chez Veolia), Malvina Billières (responsable Stratégie SHM au CEA), Céline Ternon (maîtresse de conférence à Grenoble-INP Phelma),  Anne-Cécile Pitton et Anaïs Page (organisatrices de la plénière & ambassadrices Passer'elles Sopra Steria). La journée s'est clôturée par un discours du préfet et de la directrice académique qui ont insisté sur l'importance de la place des femmes dans le monde du numérique !
  • Rennes. Agir sur la société dans son ensemble Des collaboratrices du réseau Passer’Elles ont organisé une table-ronde, en compagnie de Marie-Noëlle Sclafer, polytechnicienne et directrice à la DGA-Maîtrise de l’information de Bruz, Gwenaëlle Quenaon-Hervé, cofondatrice de RégionsJob, ainsi que des directeurs d’écoles et des responsables du management,  Ce moment d’échanges s’articulait autour de trois sujets : la mixité dans les cursus scientifiques ; comment concilier vie privée et vie professionnelle ; combattre les stéréotypes dans le monde du numérique.